Piñatas

fév 16, 2012 1 commentaire par

 

Piñatas jaunes

La piñata est une tradition très répandue lors des fêtes et lors de beaucoup d’occasions comme pour les anniversaires ou à Noël.
C’est en fait un objet remplit de cadeaux tels que des bonbons, des biscuits ou encore des fruits qu’il faut briser les yeux bandés. Elle est accrochée avec une corde. Tous ceux qui veulent essayer de briser la piñata doivent attendre leur tour et pour finalement tourner sur eux-mêmes plusieurs fois avant de frapper, parmi la cohue d’enfants. Une fois cassée, il faut récupérer tout ce qu’elle contient….

Origine et histoire

On ne connaît pas très bien les origines de cette tradition, car elles sont très ambiguës. On dit qu’elle vient d’Europe, plus précisément d’Italie. Elles portaient le nom depignatta qui signifie pot de terre fragile. Elles seraient arrivées dans ce pays après la découverte par Marco Polopendant ses voyages en Orient.
Une fois arrivé sur le continent américain, les missionnaires espagnols apportèrent la piñata au Mexique. Les Aztèques acceptèrent cette coutume car ils avaient un jeu similaire. Les prêtres mettaient un pot de terre remplit de chocolat et faisait balancer cette boule. Il fallait la casser les yeux bandés. Pour convertir plus rapidement à la chrétienneté, les évangélistes espagnols ont donné un sens religieux à ce jeu.

Une avec 5 cônes

La signification

Les piñatas étaient utilisées par les évangélistes espagnols pour dénoncer la tentation (les piñatas sont très belles extérieurement avec des couleurs extravagantes, remplit de friandises et de fruits). Le contenu de la piñata est un symbole de l’amour de Dieu, parce qu’en cassant le Mal, on obtient les biens tant désirés. Le bâton symbolise la volonté pour détruire le maléfice des tentations pour obtenir la récompense. A l’origine, la piñata possèdait 7 pointes symbolisant les 7 péchés capitaux de la religion chrétienne (gourmandise, luxe, paresse, colère, jalousie, fierté, avarice). Pour ne pas sombrer dans le pêché, celui qui frappait devait avoir les yeux bandés. Ceci représente la foi, la vertu qui nous permet de croire sans avoir à voir.
Une fois les yeux bandés, on fait tourner 33 fois(représentant les 33 ans de la vie du Christ), et c’est alors que l’on pouvait commencer à essayer de briser la piñata. Il n’y a pas de récompense sans sacrifice (ou plutôt, on n’a pas d’omelettes sans casser de oeufs).

De nos jours, nous pouvons trouver des piñatas de toutes les couleurs, de toutes les formes (et non plus avec les 7 cônes). Elles sont souvent faites en papier mâché bien que les originelles soient en terre cuite. Elles font le bonheur des enfants comme des grands.

photos offertes gracieusement par : www.lemexiqueenimages.com 
Voici les paroles chantées pendant que l’on casse la piñata

Dale, dale, dale,
no pierdas el tino,
mide la distancia,
que hay en el camino.

La piñata tiene caca,
tiene caca,
tiene caca,
cacahuates de a montón.

Esta piñata
a es de muchas mañas,
sólo contiene,
naranjas y cañas.

Andale niño,
no te dilates,
con la canasta
de los cacahuates.

Il en existent de toutes les couleurs
et de toutes les formes

Culture
avocat / cactus / churros / citrons / Cuisine Mexicaine / céviche / femme / frida / Guacamole / histoire / huevos / infos pratiques / infos voyageurs / kalho / khalo / mexique / omelette / peintre / peinture / poissons / politique / Recettes Mexicaine / recommandation / recommandations / San Miguel de Allende / Tacos pastor tortillas achiote / tortilla / tourisme / ville coloniale / vol / voyage
  • 12323654789mpoi314856987412

    tj personne wallah