Indépendance Mexicaine

fév 16, 2012 Aucun commentaire par

¡ VIVA MEXICO !

 

Brève histoire de l’indépendance

Représentation d’Hidalgo

Le matin du 16 septembre 1810, Miguel Hidalgo y Costilla, curé de Dolores, appelant ses paroissiens à la messe, les invita à prendre les armes contre le gouvernement espagnol. Avec quelques personnes, ils partirent en direction de Mexico. L’accompagnaient Miguel Ignacio Allende, Juan Aldama, Mariano Jiménez et Mariano Abasolo. Ils prirent la bannière de la Vierge de la Guadalupe comme drapeau car dans la population indigène, il n’y avait rien qui les unissait autant que la dévotion à la Vierge de la Guadalupe.

Ils gagnèrent une première bataille à Guanajuato où de quelques personnes, ils en réunirent 30 000, hommes, femmes et enfants, devenant une armée sans discipline et sans obéissance. Plusieurs batailles se succédèrent dans le pays et Hidalgo déclare à Guadalajara, l’abolition de l’esclavage et la suppression des impôts payés par les indiens.

Hidalgo et son armée, réprésentation faite par Diego Rivera dans le palais présidentiel

Ceci n’a été que le début d’une longue lutte (durant laquelle Hidalgo fut fusillé) qui s’acheva le 27 septembre 1821 quand Vicente Guerrerro, chef de l’armée des Trois Garanties (Religion, Union et Indépendance), entra triomphalement dans la ville de Mexico avec Agustín Iturbín, et immédiatement se forma le premier gouvernement indépendant.

 

 

 

 

El « Grito »

Chaque année, le même jour, le président prononce quelques paroles rappelant ce que les grands hommes ont fait pour le Mexique.

Voici ce qu’il dit (c’est assez compréhensible en français) :

Voici l’ancien président mexicain Ernesto Zedillo saluant le peuple après avoir lancé le traditionnel Grito du haut du balcon du palais présidentiel.

« Mexicanos: ¡Viva nuestra independencia!( et le peuple répond) ¡VIVA !

¡Viva Hidalgo! ¡VIVA !

¡Viva Morelos! ¡VIVA!

¡Vivan los héroes que nos dieron patria! ¡VIVA!

¡Viva nuestra libertad! ¡VIVA!

¡VIVA MEXICO! ¡VIVA !

¡VIVA MEXICO! ¡VIVA !

¡VIVA MEXICO! ¡VIVA !  »

Ces quelques paroles sont les exclamations du chef de l’état mexicain à 11 heures du soir le 15 septembre de chaque année, en mémoire des héros mexicains et de l’indépendance du Mexique.

Pendant le fameux « Grito« , les drapeaux ondulent, et depuis le balcon du Palais National, le président fait retentir la même cloche que le prêtre Hidalgo a fait sonner à Dolores en 1810, quand il proclama l’indépendance et invita ses compatriotes à prendre les armes.

Une fois tous les 6 ans, au lieu d’effectuer cet acte dans la capitale, le président mexicain se déplace jusqu’à la ville de Dolores Hidalgo, à 200 kilomètres de Mexico, pour conmémorer l’indépendance.

Si maintenant vous avez chez vous un chapeau mexicain, mettez-le et criez ¡Viva México! de toutes vos forces, parce que le 16 septembre 1810, à cinq heures du matin, les cloches de l’Eglise ont sonné, pour appeler à la messe, et quand le peuple est arrivé, Hidalgo s’exclama ¡ »Viva la Virgen de Guadalupe »! (Vive la Vierge de la Guadalupe!), ¡Viva Fernando VII ! (Vive Fernand VII !) et ¡ »Muera el mal gobierno »! (Que meurt le mauvais gouvernement (espagnol bien entendu!) !) .

Les mexicains préparent la fête un jour à l’avance en allant dans les rues et en dégustant les plats typiques de leur région, des taquitos, des sopes, des tostadas ou encore des enchiladas sur le zócalo de chaque ville et attendent 11 heures du soir pour faire le Grito.

Rendez vous sur le Zócalo, la grande place du centre de chaque ville, où se déroule cette cérémonie. Le 15 et 16 septembre, tous les commerçants sont fermés, et il n’y a pas d’autres activités que la préparation de la fête dans les rues.

Culture
avocat / cactus / churros / citrons / Cuisine Mexicaine / céviche / femme / frida / Guacamole / histoire / huevos / infos pratiques / infos voyageurs / kalho / khalo / mexique / omelette / peintre / peinture / poissons / politique / Recettes Mexicaine / recommandation / recommandations / San Miguel de Allende / Tacos pastor tortillas achiote / tortilla / tourisme / ville coloniale / vol / voyage