La coccinelle au Mexique

déc 12, 2010 Aucun commentaire par

Les Mexicains considèrent cette voiture comme une véritable VolksWagen, « voiture du peuple » en allemand, grâce à sa polyvalence : elle peut être utilisée dans les déserts, la jungle ou la montagne. Elle a été construite à plus de 21,5 millions d’exemplaires dans le monde entier !

Histoire

L’histoire de la coccinelle commence un petit peu avant la 2ème guerre mondiale, dans les années 1930. C’est l’ingénieur allemand Ferdinand Porsche qui a conçu ce véhicule. Mais la guerre a eu quelques effets de ralentissements sur la construction de la voiture, car la première usine de production s’est faite bombardée par les américains et certains plans se sont fait détruire par les travailleurs. Heureusement, les allemands avaient cachés une copie des plans dans des tuyauteries souterraines.

La première coccinelle arriva au Mexique en 1956. Elle fut directement adoptée par la population grâce à différents avantages que cette voiture apportaient : elle est sympathique, peu chère, résistante et pouvait également se réparer facilement à l’aide d’un tournevis et d’un marteau. En 1964 fut bâtit l’usine à Puebla, phase importante dans l’histoire de la construction de cette voiture. En effet, quelques années plus tard, les usines d’Allemagne arrêtèrent la production pour passer le relais au Mexique, l’usine de Puebla devenant ainsi la plus importante dans le monde. En 1973, un tiers des voitures achetées au Mexique étaient des coccinelles.

Le Mexique et l’Allemagne ont toujours eu de bonnes relations tout au long de l’histoire de la voiture et le Mexique occupe la deuxième place en tant que partenaire économique avec l’Allemagne.

Les taxis coccinelles sont tout un symbole de la ville de Mexico :

  • Leur siège passager est retiré, simplifiant ainsi la montée à bord du passager et agrandissant le confort
  • Leur couleur est blanche et verte (pour les plus communs)
  • Leur forme que l’on pourrait qualifié de ludique.

Ils sont environ 100 000 à sillonner la capitale. Il existe trois couleurs correspondant à trois catégories de taxis différents : les jaunes qui sont les plus économique, les blancs et verts qui sont écologique car ils roulent avec de l’essence sans plomb et finalement les rouges correspondants aux taxis  » hauts de gamme  » car le chauffeur sait généralement parler anglais.

Mais ces taxis sont aujourd’hui peu à peu remplacés par des véhicules ayant 4 portes et non 2, pour la sécurité des passagers. En effet, beaucoup de kidnappings ont lieu dans ce genre de taxis : les kidnappeurs ont une technique infaillible qui consiste à bloquer le passager à l’arrière du véhicule et le complice du chauffeur bloque l’unique porte accessible à la victime. Une fois arrivé dans un lieu plutôt tranquille, la victime est dépouillée de tous ces biens et laissée à sa merci. Il se peut parfois que l’histoire se termine d’une façon plus tragique!

C’est pour cette raison qu’il ne faut pas héler un taxi dans la rue mais appeler le taxi dit de « sitio » dont chaque va et vient est tracé dans la capitale par un organisme spécialisé.

Aujourd’hui

De nos jours, la beetle a acquis un éventail de pseudonymes, à savoir « el huevito » (le petit oeuf) à Cuba, « coccinelle » en France, « fusca » au Brésil et « vocho » (diminutif de Volkswagen) au Mexique. Certaines sont adaptées aux routes très particulières de ce beau pays :

Mais à cause de la baisse de la demande, ce fut le 30 juillet 2003 que la dernière cox (la 21 529 464ème coccinelle de l’histoire) est sortie des usines de Volkswagen de Puebla qui en a produit en tout 1 684 000 soit 8% de la totalité mondiale.

Pour l’instant, on ne sait pas quelle sera la voiture qui remplacera la coccinelle au Mexique, mais on sait que dans tout les cas, elle restera sur les routes du Mexique pendant encore de nombreuses années.

Culture
avocat / cactus / churros / citrons / Cuisine Mexicaine / céviche / femme / frida / Guacamole / histoire / huevos / infos pratiques / infos voyageurs / kalho / khalo / mexique / omelette / peintre / peinture / poissons / politique / Recettes Mexicaine / recommandation / recommandations / San Miguel de Allende / Tacos pastor tortillas achiote / tortilla / tourisme / ville coloniale / vol / voyage